Bac Pro Maintenance de Véhicules Automobiles
option voitures particulières
Seconde




CONDITIONS D’ENTREE

- Age : 16 ans (limite d’âge 29 ans), sans limite pour les jeunes ayant un handicap
- Après une classe de 3ème ( avoir 15 ans avant le 31 décembre)
- Trouver une entreprise pour accueillir le jeune en apprentissage.
- L'inscription se fait à la MAISON FAMILIALE, après un entretien avec un membre du pôle direction.

DISPOSITIONS FINANCIERES

La formation est gratuite pour l’apprenti et/ou son représentant légal : aucune somme ne peut être demandée. Le financement de celle-ci par l’OPCO ou CNPT pour la fonction publique territoriale se fait sur la base d’un coût contrat défini par les branches professionnelles* (à défaut, fixation du coût par decret).
Les frais liés à la pension (internat et restauration) et à la cotisation à l’association apparaissent dans le contrat financier et sont à la charge de l’apprenti et/ ou son représentant légal.

L'ALTERNANCE MFR-ENTREPRISE

La préparation au Baccalauréat Professionnel se déroule sur 3 ans, par l'alternance de formation entre l'école et l'entreprise, dans le cadre de contrats d'apprentissage. L’apprenti est obligatoirement accompagné par un maître d’apprentissage, justifiant d’une expérience professionnelle et d’une qualification suffisante.
L'entreprise prend à sa charge l'essentiel de la formation pratique, sur la base d'une progression établie avec le Centre de Formation. Sous la responsabilité de son tuteur (maître d’apprentissage), le jeune s’adapte progressivement. Il acquiert les compétences et l’indispensable expérience.
Le Centre de Formation se charge de dispenser l’enseignement scientifique, général et technologique. Il apporte également certains compléments pratiques, il prépare le jeune à réussir son examen.
Le Centre de Formation met surtout en oeuvre une pédagogie propre à tirer le meilleur profit de l'expérience, du vécu dans l'entreprise, rendant ainsi la formation théorique plus attractive. Il assure une liaison régulière entre les deux temps de formation (visites des entreprises, carnets de liaison, travaux d’alternances).
Le candidat est présenté à l'examen du C.A.P. en classe de première (Contrôle en Cours de Formation).
L'alternance se déroule sur un rythme de 1 semaine en Centre de Formation/15 jours en entreprise lors de la seconde, soit 17 semaines au C.F.A. Les deux années suivantes, l'alternance est de 15 jours en entreprise/15 jours en Centre de Formation, soit au total 20 semaines en classe de première et 19 semaines en terminale.

LE PROGRAMME DE FORMATION AU C.F.A. - Répartition par temps et par matière

Domaine Enseignement Général

- Français - Histoire – Géographie : 85h
- Mathématiques – Science physique et chimique : 85h
- Langue vivante : 42.5h
- Education Artistique – Arts appliqués : 21h
- E.P.S. : 51h

Domaine Enseignement Professionnel

- Gestion de l'alternance : 60h
- Technologie professionnelle – Travaux pratiques : 204h
- Prévention – Santé – Environnement : 21h
- Economie – Gestion : 25.5h

Soient 595h au CFA

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE

C'est un contrat de travail particulier, à durée déterminée, conclu entre l'apprenti et le chef d'entreprise. L’apprenti est obligatoirement accompagné par un maître d’apprentissage, justifiant d’une expérience professionnelle et d’une qualification suffisantes.
Celui-ci s'engage à assurer un enseignement pratique correspondant au métier préparé en collaboration avec le Centre de Formation d'Apprentis.
Il sera d'une durée égale à 36 mois incluant une période d’essai de 45 jours effective en entreprise. Le contrat peut débuter maximum 3 mois avant et 3 mois après le début de la formation au CFA et prendra fin obligatoirement au terme des trois années. Il est possible de conclure des contrats tout au long de l’année après étude du dossier par la direction et sur accord du CFA Régional.
Ce contrat assure à l'apprenti la couverture sociale et un salaire minimum réglementaire perçu correspondant à un pourcentage du Smic.


      

     16 ans        


     18/20 ans        

    21/25 ans         

    26 ans et +         

   première année   

       27%       


       43%        


       53%        





       100%        


   deuxième année   

      39%      


      51%         


      61%         


   troisième année   

      55%      


      67%         


      78%         


Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié. En cas de succession de contrats, la rémunération est au moins égale au minimum réglementaire de la dernière année du précédent contrat si le diplôme ou titre a été obtenu, sauf changement de tranche d’âge plus favorable à l’apprenti.

Les aides financières pour embaucher un contrat d’apprentissage

Les employeurs d’apprentis peuvent bénéficier d’un certain nombre d’aides financières :
- Une aide unique pour les employeurs d’apprentis ;
- Une exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan.

L’aide s’adresse aux employeurs de moins de 250 salariés, pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac. Son montant est de :
- 4 125 € maximum pour la 1re année d’exécution du contrat ;
- 2 000 € maximum pour la 2e année d’exécution du contrat ;
- 1 200 € maximum pour la 3e année d’exécution du contrat.
Elle est versée chaque mois par anticipation de la rémunération par l’Agence de services et de paiement (ASP) et à compter du début d’exécution du contrat.

Rupture de contrat d’apprentissage :

Durant les 45 premiers jours (consécutifs ou non) en entreprise, le contrat peut être rompu par l’employeur ou par l’apprenti (ou par son représentant légal) sans motif.La rupture unilatérale du contrat par l’une des parties pendant cette période ou la rupture convenue d’un commun accord doit être constatée par écrit et notifiée au directeur du centre de formation d’apprentis ou, dans le cas d’une section d’apprentissage, au responsable d’établissement, ainsi qu’à l’organisme ayant enregistré le contrat (OPCO ou DIRRECTE)
La même règle s’applique lorsque la rupture est intervenue à l’initiative du salarié à la suite de l’obtention du diplôme ou du titre qu’il préparait. Passé le délai des quarante-cinq premiers jours en entreprise, la rupture peut être actée par accord amiable écrit des deux parties. Les différents cas de rupture (force majeure, faute grave, inaptitude médicale, décès de l’employeur maître d’apprentissage dans une entreprise unipersonnelle) prennent la forme d’un licenciement sans le besoin de recourir au conseil des prud’hommes comme auparavant.

Les passerelles pour les formations

A l’issue de la classe de seconde, il est possible de s’orienter en classe de première de la même formation ou d’une formation de la même famille de métier : http://www.ac-grenoble.fr/cid128769/vers-une-seconde-professionnelle.html. Pour tout autre orientation, il est préférable de se rapprocher de l’établissement et constituer un dossier passerrelle.

DEBOUCHES

Formation de niveau IV, débouchant après expérience professionnelle sur des postes à responsabilités :
- Technicien d'atelier
- Chef d'équipe
- Réceptionnaire
- Responsable de la maintenance.

Entreprises concernées par cette formation :
- Agents et concessionnaires automobiles

Lien vers la fiche ROME 1604 – Mécanique automobile et entretien de véhicules
Lien vers la fiche ONISEP BAC PRO MV option A



*Le coût contrat OPCO est consultable selon la base diffusée par France Compétences